Matthieu

Je m’appelle Matthieu,

J’ai passé à Tarpuy 3 mois en 2017 et 2 mois en 2019. La première fois que j’ai découvert le foyer Tarpuy, ce fut un léger choc… Il n’y avait pas d’électricité (juste une génératrice pour le soir), pas d’eau potable (on devait la filtrer) et en plus le foyer est à un kilomètre et demi de toutes âmes qui vivent !

Une semaine après mon arrivée, il’y a eu des inondations sur une bonne partie de la côte Péruvienne. La région où se trouve Tarpuy était bien touchée. Nous avons accueilli six enfants dont les parents avaient tout perdu à cause des inondations. On avait déjà cinq enfants avant que les six arrivent et tout le monde a dû apprendre à se connaître… C était assez sport !

Tout ces enfants venaient d’une famille très pauvre et avaient très peu d’éducation et une lourde histoire de vie.

Ce qui m’a le plus étonné c’est comment des enfants de quatre à douze ans ont une faculté et une rapidité d’adaptation…(A part pour les tâches ménagères et les devoirs 🙂 Ils m’ont appris la tolérance et surtout la patience ! C’est fou comme je me suis vu en eux quand ils fallait 45 minutes voir 1 heure pour faire 10 calculs le tout en pleurant. Je le savais mais là j’en ai pris conscience… Tu as beau être européen s ou latino, maigre ou gros, jaune ou arc-en-ciel, on est tous pareil. Et on a tous le droit au savoir, à la connaissance et cela passe par l’éducation et l’amour. Sans soutien, quelques soit le milieu d’où l’on vient il est impossible d’évoluer vers une liberté individuelle.

J’ai aussi découvert la plus belle chose qu’on peut donner à un enfant… Le sourire ! Ce qui m’a touché chez ces enfants, c’est qu’ils ont tous une vie chaotique, une histoire bien trop lourde pour leur nombre d’années. Ils gardent malgré tout un magnifique sourire et une joie de vivre. Moi avec mes petits soucis d’homme dans la trentaine à vouloir leur « apprendre la vie » mais très vite j’ai compris que c’est eux qui m’ont appris à relativiser, de voir et aimer la vie avec simplicité.

Mais avant tout, je dirai que les bénéfices de cette expérience restent en chacun de nous.

Pour les remercier je leur ai construit des balançoires car pour moi c’était le seul moyen de donner (même à l’autre bout de la planète) à chaque enfant un SOURIRE

MATTHIEU ROUGE

Ce qui m’a le plus étonné c’est comment des enfants de quatre à douze ans ont une faculté et une rapidité d’adaptation.

Je reste à votre disposition si vous désirez plus de détails ou d’autres informations

Amitiés

Matthieu

CONTACTEZ

Matthieu




    LE QUOTIDIEN

    Vie communautaire

    RESPONSABILITE PERSONNEL

    TOUS

    Prends soin de ses habits

    ORDEN

    PREPARER SES DEVOIRS

    ETUDIER

    Concentration et discipline

    RESPONSABILITE

    PROPRETE

    Environnement

    Valoriser le liquid élément

    EAU